Les BULLES, résidence #2

Trouver le lien dramaturgique dans la ligne de lumière et l’essence de l’objet dans le son des paroles murmurées; hachurer l’espace, le temps, la matière et mettre le spectateur tout au centre. Et si c’était ça, le théâtre qui me transporte? D’ailleurs il commence et finit où, le théâtre? C’est quand les choses sont poreuses que l’instant est magnifique… peu importe comment ça s’appelle!